Le Courage

Le Courage

juin 08, 2020

Notre posture serait-elle une des clefs pour vaincre les maux de l'anxiété ?

 

Le mot sanscrit VIRA, signifiant courageux ou héroïque, est la racine des postures telles : Virasan, Virabhadrasana, Vira mudra, réputées stimuler la confiance en soi, le courage et l'apaisement mental.

Diverses études scientifiques, touchant les domaines de la psychologie et de l'endocrinologie, ont démontré combien notre physiologie influence notre psychologie et vice-versa.

Instinctivement, une personne craintive ou déprimée se recroqueville sur elle-même, la nuque, les épaules et le dos se voutent. Cette attitude a pour effet d'augmenter le taux de cortisol (l'hormone du stress) et de diminuer celui de la testostérone.

A l'inverse, la même personne, placée dans une attitude de confiance en soi, par exemple debout, pieds et jambes écartées, mains sur les hanches, dos et tête droite, verra une diminution de son taux de cortisol et une augmentation de sa production de testostérone. Cette hormone est produite en plus grande quantité par les hommes mais elle est présente et importante chez les deux sexes, contribuant à la santé des os, des muscles, de la libido et de notre énergie en général.

Notre posture nous influence mais elle influence également nos rapports aux autres. Une personne de nature craintive, adoptant une posture de confiance en soi, droite et ouverte, donnera non seulement à ses interlocuteurs une image d'assurance mais influencera positivement sa propre physiologie.

On s'est également aperçu que les athlètes, quel que soit leur culture, ont tous le réflexe de célébrer leur victoire en se redressant et en ouvrant grand les bras vers le ciel. Cette posture, tenue au moins deux minutes, permet d'accroitre sensiblement notre confiance en nous et booste la testostérone.

Depuis longtemps, les Anciens ont eu l'intuition que notre physique influence notre mental. En Médecine Traditionnelle Chinoise, le méridien Cœur, en lien avec l'émotion de la joie, prend son origine à la poitrine et court le long de la face interne des bras vers l'extrémité des mains. En yoga, on stimule le chakra du cœur en pratiquant des asana qui ouvrent la poitrine. Dans la mythologie hindoue, Hanuman, qui incarne force et amour, est souvent représenté en train de se déchirer la poitrine, en signe de bravoure et de dévotion ; d'ailleurs, nos mythes contemporains nous parlent aussi d'un héros qui prouve son courage et sa force en déchirant, non pas sa poitrine mais sa chemise : Superman bombe le torse, comme Hanuman offre son cœur !

En nous tenant droit, les épaules dégagées, nous ouvrons et libérons la région thoracique, notre siège énergétique, émotionnel et respiratoire qui influence tant notre production hormonale et notre psychisme.

Notre attitude physique influence la personne que nous sommes. Si nous souhaitons dissiper les peurs et inviter en nous la confiance, il est utile d'observer ce que nos habitudes posturales révèlent de nous et peut-être, courageusement, entreprendre de les modifier ?



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Newsletter

Bons conseils & nouvelles fraîches, inscrivez-vous à la newsletter !